Un site du Groupe IGS

Récapitulatif : les infos pour candidater pour un stage à l’étranger

stage

Aujourd’hui, internet permet de faciliter les démarches pour faire un stage à l’étranger mais il faut savoir se démarquer pour tirer son épingle du jeu. L’ESAM vous propose des conseils pratiques pour partir sur de bons rails et vous propose un accompagnement tout au long de votre recherche de stage pour vous aider dans vos démarches !

#1 La rédaction du CV : l’adapter au contexte

Les règles de rédaction d’un CV varient beaucoup d’un pays à l’autre, même s’il existe des critères de base communs à la plupart des pays. Pour commencer, ne faites pas l’erreur de traduire l’intitulé de vos diplômes si vous postulez dans un pays non-francophone. Gardez l’appellation française en prenant soin d’apposer, entre parenthèses, le diplôme équivalent dans le pays convoité. Décrivez par la suite brièvement votre expérience professionnelle et insistez sur vos capacités linguistiques et votre aptitude à vous adapter à différents environnements. Une fois le CV rédigé, n’oubliez pas de le faire relire par un anglophone (selon la langue de votre CV) afin de pouvoir corriger les dernières petites erreurs. Attention, dans certains pays, il est mal vu de mettre une photo sur son CV, renseignez-vous avant car dans ce cas de figure vous serez sans doute éliminé d’office.

#2 Où postuler ?

Si vous avez une idée précise du poste que vous souhaitez occuper et du type d’entreprise dans laquelle vous souhaitez effectuer votre stage, vous pouvez envoyer une candidature spontanée sur le site de l’organisation directement. Si vous n’avez pas de retour une semaine après l’envoi, tentez la relance par téléphone. Pour rappel, la lettre de motivation ne doit pas être la même pour toutes vos candidatures.

N’oubliez pas d’expliquer vos objectifs et la durée de votre stage dans votre lettre de motivation. Vous pouvez trouver des annuaires d’entreprises dans certains pays, ce qui facilitera la prise de contact. Pour postuler à des offres de stage, vous pouvez également chercher des job boards étrangers, rentrer vos critères et y mettre votre CV. Vous recevrez alors une alerte par mail pour chaque offre correspondant à vos critères. Certains jobs boards proposent même une notification lorsqu’une entreprise a consulté votre CV.

#3 Quelques règles pour réussir à postuler en ligne

  • Comprendre le fonctionnement du portail d’offres : sélectionnez le type de contrat souhaité avant toute chose afin de faire apparaître uniquement les offres de stage sur la page ;
  • Si une offre vous intéresse, renseignez-vous d’abord sur l’entreprise en allant sur son site, lisez les avis sur cette entreprise et assurez-vous que les stages y sont instructifs ;
  • Il arrive que les annonces ne soient pas supprimées même si la date de début du stage est déjà passée. Vérifiez bien que l’annonce n’est pas obsolète. Il arrive souvent que des étudiants fassent un envoi groupé pour profiter d’annonces dépassées ;
  • Contactez les entreprises directement pour vous distinguer de tous ceux qui postulent sur le job board, et relancez deux à trois fois maximum pour montrer votre motivation.

#4 sollicitez votre réseau
Vous avez déjà fait un stage en entreprise en France ? N’hésitez pas à solliciter les dirigeants pour savoir si la société a une filiale à l’étranger. Si ce n’est pas le cas, ceux-ci auront peut être des contacts d’autres entreprises partenaires pour lesquelles ils pourraient vous recommander.  Vous pouvez aussi contacter le Service Relations Entreprises de l’ESAM des campus de Lyon et Paris.

Le réseau des anciens de l’ESAM est également un excellent moyen de solliciter des conseils ou de l’aide pour trouver un stage à l’étranger : fort de 4300 anciens élèves, la communauté des anciens ESAM est une vraie source d’entraide et de relations professionnelles !

Les étudiants qui effectuent leur stage à l’étranger ne manquent pas à l’ESAM ! Nourrissez-vous également des  témoignages des Esamiens !

     |   
Groupe IGS