Un site du Groupe IGS

Parler chinois, un vrai atout professionnel !

La relation entre l’engoue­ment pour l’apprentissage d’une langue et le poids économico-politique et culturel de « son pays » n’est plus à démontrer : le statut « international » de l’anglais le prouve chaque jour. Aujourd’hui, la place qu’occupe l’Empire du Milieu dans l’échiquier international, notamment sur le plan économique, est centrale.  Parler chinois est synonyme d’une insertion professionnelle quasi-assurée dans plusieurs disciplines, du commerce international au community management en passant par la traduction, la rédaction web ou encore les métiers de la finance et du management. Explications…

Un marché de consommation hors norme

Au-delà des taux de croissance à deux chiffres de son PIB et de l’hégémonie de son industrie, la Chine bat régulièrement ses propres records dans de nombreux domaines. Son marché de consommation attise les convoitises des entreprises européennes : c’est donc tout naturellement que le marché de l’emploi plébiscite les profils qui maîtrisent la langue chinoise et qui sont au fait du cadre de référence du pays. Premier exportateur et partenaire privilégié de l’UE, allié économique incontournable de l’Afrique et première cause du déficit commercial américain, la Chine est un géant économique avec lequel il va falloir (mieux) composer pendant les années à venir.

La Chine mène par ailleurs une politique agressive en matière d’investissement avec un intérêt particulier pour l’Europe et l’Hexagone. Les récentes acquisitions du Club Med (2014), de Volvo, des actions Renault et Deutsche Bank en sont des illustrations particulièrement éloquentes.

Apprendre le chinois en 1ère année à l’ESAM

La maîtrise courante du mandarin sur un CV est décisive : les élèves et leurs parents l’ont d’ailleurs bien compris. En France, près de 33 000 élèves suivent des cours de chinois dans le collège et le lycée. Après l’anglais qui fait aujourd’hui office d’un préalable indispensable (ou fortement souhaité) pour décrocher des postes dans la gestion, le chinois, mais aussi l’arabe et le russe s’imposent aujourd’hui comme des atouts de taille pour maximiser les chances de réussir son projet professionnel. C’est pourquoi à l’ESAM, le mandarin est enseigné dès la 1ère année à l’ESAM avec deux autres langues étrangères obligatoires dont l’anglais.

Nous proposons également un Semestre de Management Interculturel avec deux mois aux Etats-Unis (San Diego), deux mois en Chine (Pékin, Shanghai, Chengdu et Hong Kong) et trois semaines au Vietnam (Hanoï).

Vous aussi, expérimentez l’excellence académique et boostez vos perspectives professionnelles dans les quatre coins du monde en intégrant l’ESAM !

     |   
Groupe IGS